L'Histoire de la Lithographie

 

I- La Lithographie permet l'essort de la diffusion du texte illustré
Le XVIIIe, siècle de l'invention, une invention quasi "alchimique". Senefelder invente ce procédé à plat en pensant à la facilité de reproduction des partitions musicales, des textes illustrées et des croquis de modes.C'est une révolution de l'art graphique. Jusqu'à la fin de la moitié du XXe siècle, la lithographie va être le procédé de reproduction des images.

II- De la lithographie industrielle à l'émergence de la lithographie d'art.
Dès le début du XIXe siècle, les journaux illustrés foisonnent en s'emparant de la lithographie. La presse populaire les multiplie à l'infini et des artistes de talent ne dédaignent pas ce moyen de s'exprimer en gagnant leur vie. Les caricatures d'opposition sont lithographiques. D'abord en noir et blanc, l'apparition de la chromolithographie fait entrer la couleur dans la presse.
Plus tard c'est la création et la multiplication des affiches de "réclame" qui exigent l'appel aux artistes. Les affichistes vont prende le pas sur ce nouveau support, et de grands artistes se familiarisent avec la pierre.Le nom de Toulouse-Lautrec, avec ses grands aplats de couleur, domine à son tour l'expression lithographique.

III- La lithographie créatrice : dialogue autour d'une pierre.
Ruinée comme technique d'impression industrielle par la reproduction photographique, la lithographie connaît alors une mutation.
La lithographie n'est plus un moyen de reproduction mais un moyen d'expression artistique au même titre que l'huile , l'aquarelle et le pastel, mais multiple.
C'est à partir de 1938 que la lithographie n'est que lithographie d'art. L'émergence de l'offset prend le relais de la production commerciale, les artistes créaient alors librement sur la pierre et sauvent cette technique.