La Technique Lithographique

La lithographie est une technique d'impression à plat. C'est en 1796 que l'autrichien Aloys Senefelder découvrit les propriétés d'une pierre principalement calcaire de la région de Munich : comme toutes les pierres calcaires, la pierre lithographique absorbe le gras qu'on y dépose, mais à la particularité de ne pas le diffuser.

L'artiste va donc dessiner directement sur la pierre avec des crayons et des encres grasses, de couleur noire. Le lithographe va ensuite préparer la pierre avec une solution d'acide nitrique. Au contact de la pierre, cet acide forme un nitrate de chaux, imperméable au gras.

Seules les parties dessinées vont donc correspondre à une zone grasse de la pierre. La préparation est confirmée avec de la gomme arabique qui se dépose sur les parties non grasses. Afin de pouvoir encrer la pierre avec la couleur désirée par l'artiste, il faut enlever le crayon et l'encre noir utilisés pour dessiner la pierre. Le lithographes utilise pour cela de l'essence térébenthine qui va diluer l'encre noire tout en glissant sur la gomme arabique. Une éponge mouillée va ensuite enlever la gomme arabique qui elle-même va entraîner l'essence restant sur la pierre.

Poue encrer la pierre, on utilise une encre grasse de la couleur désirée et déposée sur un rouleau de cuir. Sur la pierre humidifiée, le lithographe va passer le rouleau. Les parties grasses (le dessin) vont accepter l'encre grasse, les parties humides vont la refuser. Par ce simple principe de répulsion de l'eau et du gras, seules les parties dessinées vont être encrées. Il suffit ensuite de faire une pression sur la presse à bras pour reporter le dessin sur une feuille de papier.


Senefelder avait découvert les propriétés singulières d'une belle pierre calcaire, au grain très fin, de sa patrie : les parties traitées aux corps gras et celles traitées à l'eau acidulée (et à la gomme arabique) réagissaient de façon opposées.

Marie Christine Gayffier et Babette Pons (1992, lithographie de M.C Gayffier).

L'artiste peut travailler sur la pierre comme sur le papier lui-même. Pour obtenir une oeuvre en plusieurs couleurs, il suffit de dessiner autant de pierre que de couleurs. Un repérage simple reconstitue l'unité de l'oeuvre.

Cela permet aux peintres de recréer une oeuvre colorée, unique et multiple.